samedi 5 novembre 2016

Démence

http://sante.canoe.ca/condition/

(Démence sénile, Syndrome cérébral organique, Syndrome cérébral chronique)

Description

La démence est un déclin graduel des capacités mentales. Elle influe sur les capacités intellectuelles et sociales au point de rendre difficile la vie quotidienne. La démence peut modifier la mémoire et le jugement, entraîner un état de désorientation et transformer la personnalité.
La maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante de démence et elle touche environ 5 % des personnes âgées de plus de 65 ans. Elle se manifeste plus fréquemment parmi les segments de la population qui avancent en âge, et 20 % à 25 % des personnes de plus de 80 ans en sont atteintes. Environ 5 % à 10 % des cas de démence sont d'origine vasculaire, car ils résultent d'un accident vasculaire cérébral. Au moins 10 % des cas de démence sont dus en partie à la maladie d'Alzheimer et en partie à une série d'accidents vasculaires cérébraux.
La démence n'est pas un trouble aigu qui survient soudainement ou qui exige habituellement un traitement d'urgence.

Causes

La démence peut être provoquée par un certain nombre de facteurs, notamment :
  • l'alcoolisme;
  • une lésion cérébrale;
  • un abus de médicaments;
  • les effets secondaires de certains médicaments;
  • des anomalies de la fonction thyroïdienne;
  • une insuffisance de vitamine B12.
Dans certains cas, la démence peut être réversible ou ralentie, quand sa cause sous-jacente a été traitée.
L'avancement en âge et les antécédents familiaux de démence sont des facteurs de risque auxquels s'ajoutent ceux ci-après :
  • une pression artérielle élevée;
  • une élévation du cholestérol sanguin;
  • un diabète;
  • le tabagisme.
Malheureusement, lorsque la démence est due à des troubles comme la maladie d'Alzheimer, une lésion cérébrale ou à une altération des vaisseaux sanguins, les modifications qui s'ensuivent sont irréversibles.
Les recherches sur la cause et le traitement de la maladie d'Alzheimer permettent de mieux connaître ce trouble et suscitent tous les jours de nouveaux espoirs. Plusieurs causes possibles ont été établies, notamment les facteurs génétiques, une exposition à des toxines, une production anormale de protéines, de virus et une mauvaise irrigation du cerveau. Le vieillissement et l'hérédité (les facteurs génétiques) sont considérés comme les facteurs qui jouent le rôle le plus important dans l'apparition de la maladie d'Alzheimer.
La démence vasculaire est provoquée par une série d'accidents vasculaires cérébraux qui entraînent la mort des cellules de certaines régions du cerveau. Ce trouble cause une perte des capacités mentales qui peut être soudaine, progressive ou graduelle et constante. La mémoire à court terme est généralement touchée en premier lieu.

Symptômes et Complications

Un grand nombre d'entre nous commettent des étourderies. Nous oublions parfois où nous avons laissé nos clés de voiture, ou nous racontons de nouveau la même histoire à un ami ou à un membre de la famille. Ces comportements s'expliquent généralement par une surcharge d'information due à une vie active et stressante, et ne sont pas nécessairement des signes de démence. À mesure que les gens vieillissent, leur mémoire fonctionne parfois différemment. Il arrive, par exemple, qu'elle traite plus lentement l'information qui lui parvient. Ce type de changement est normal. La démence est au contraire progressive et invalidante, et n'est pas attribuable au processus normal de vieillissement.
Les véritables symptômes de la démence sont la perte progressive de la mémoire et d'autres capacités mentales. La démence rend un individu inapte à accomplir les tâches habituelles de la vie quotidienne. Elle peut aussi causer parfois des changements de comportements ou de personnalité.
Parmi les symptômes de la maladie d'Alzheimer, on retrouve :
  • une perte graduelle de la mémoire des événements récents, et l'incapacité d'apprendre de nouvelles choses;
  • une tendance accrue à se répéter, à perdre des objets et à manifester de la confusion.
  • une désintégration progressive de la personnalité, du jugement et des compétences sociales;
  • une propension accrue à l'irritabilité, à l'anxiété, à la dépression, à la confusion et à l'agitation.
Parmi les symptômes de la démence vasculaire, on retrouve :
  • une perte soudaine de la mémoire ou d'autres fonctions mentales;
  • des symptômes d'accident vasculaire cérébral (par ex. une paralysie, des troubles du langage et perte de l'acuité visuelle);
  • une modification de la démarche;
  • une perte précoce du contrôle des intestins ou de la vessie;
  • des crises soudaines, et sans motif, de rire ou de larmes.

Diagnostic

La démence est diagnostiquée par l'étude des symptômes qui l'ont précédée et par un examen physique. Votre médecin peut vous poser une série de questions pour évaluer votre cognition, c'est-à-dire l'ensemble des fonctions cérébrales associées à la mémoire, à l'évocation de souvenirs, à la prise de décisions, au langage, à la reconnaissance quotidienne d'objets familiers et à la capacité de suivre des directives.
Les tomographies cérébrales peuvent mettre en évidence les changements qui ont eu lieu dans la structure cérébrale. Une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique sont utiles pour aider à repérer les affections (par ex. un accident vasculaire cérébral) susceptibles d'induire la démence.
La confirmation définitive du diagnostic ne peut être obtenue qu'après une biopsie qui permettra d'étudier la structure d'un fragment de tissus cérébraux ou une autopsie réalisée après la mort. S'il y a des antécédents familiaux de démence, il est préférable de consulter un médecin.

Traitement et Prévention

Pour atténuer les pertes de mémoire et les symptômes comportementaux qui s'aggravent progressivement, le traitement de la maladie d'Alzheimer consiste habituellement à employer un éventail de médicaments, notamment :
  • des amplificateurs cognitifs;
  • les tranquillisants;
  • les antidépresseurs;
  • les médicaments anxiolytiques;
  • les anticonvulsivants;
Des médicaments comme le donépézil*, la rivastigmine et la galantamine aident parfois à freiner la perte de mémoire. Aucun médicament ne peut arrêter ou inverser les lésions cérébrales provoquées par la maladie d'Alzheimer. Il existe toutefois des médicaments qui peuvent en soulager les symptômes, et les chercheurs sont sur le point de mettre au point de nouveaux médicaments prometteurs capables de retarder l'apparition des symptômes de la maladie.
Des travaux récents ont montré que les accidents vasculaires cérébraux constituent un facteur majeur de l'évolution de la maladie d'Alzheimer; il est donc important de les prévenir.
La prévention des accidents vasculaires cérébraux est le seul traitement susceptible d'être efficace en cas de démence vasculaire.Les personnes qui ont une pression artérielle élevée, qui souffrent d'accidents ischémiques transitoires (AIT), ou qui ont eu un accident vasculaire cérébral devraient recevoir des traitements continus contre ces affections afin de réduire au minimum la possibilité de leur récurrence.
Pour traiter et aider les personnes atteintes de démence, il importe de mettre l'accent sur toutes les activités que la personne peut encore exercer. On doit l'inciter à poursuivre ses activités quotidiennes et à maintenir autant que possible des rapports sociaux. Il faut aussi l'aider à conserver un mode de vie sain grâce à l'exercice physique, à un régime alimentaire approprié et à une ingestion de liquide suffisante. Les diètes spéciales et les suppléments sont généralement inutiles.
Voici quelques petits conseils qui pourraient s'avérer utiles si vous vous occupez d'une personne atteinte de démence :
  • donnez au patient des listes de choses à faire incluant l'heure de leur exécution, le lieu et les numéros de téléphone appropriés pour faciliter la réalisation de ces tâches;
  • structurez et stabilisez le milieu de vie en réduisant au minimum le bruit et les perturbations inutiles qui provoquent de l'anxiété;
  • établissez des routines pour réguler les activités effectuées durant la journée et au moment du coucher pour essayer de réduire la désorientation et l'anxiété;
  • parlez lentement et calmement, ne formulez qu'une seule idée et qu'une seule consigne à la fois;
  • diminuez le risque d'errance en produisant une fiche comportant son nom, son adresse et son numéro de téléphone;
  • veillez à ce que votre logis ne présente pas de danger en laissant les meubles à la même place, en éliminant les objets inutiles, en installant un verrou sur l'armoire à pharmacie et en réglant le chauffe-eau à une basse température afin d'éviter un échaudage;
  • interdisez à la personne atteinte de démence de conduire un véhicule. Faites le chauffeur ou demandez à quelqu'un de la conduire là où elle doit se rendre.
Prendre soin d'une personne atteinte de démence est une tâche très lourde. Il importe de faire preuve de compréhension, de patience et de compassion. Faire partie d'un groupe de soutien s'avère parfois utile pour les personnes qui s'occupent d'un patient atteint de la maladie d'Alzheimer.
On doit se préparer à la détérioration progressive de l'état de l'être cher, prévoir l'administration de soins à temps plein. Dans certains cas, l'hébergement dans une maison de soins est la meilleure solution pour la personne atteinte et pour sa famille.

La grippe chez le chat

PHOTO FOTOLIA ANNIE ROSS Vendredi, 3 novembre 2017 18:13 MISE à JOUR  Vendredi, 3 novembre 2017 18:13 En novembre, chaque ...